Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2015

Léonetti repasse à l'Assemblée Nationale !

Pas seulement ses chemises! Le maire d'Antibes... et député qui signe une nouvelle fois le texte sur la fin de vie était présent le 5 octobre à l'Assemblée Nationale pour voir son texte passer en seconde lecture. Pour voir l'amendement Touraine et celui déposé par Véronique Massonneau rejetés. Pour voir le droit de choisir sa fin de vie s'éloigner. Pour être certain que sa loi repasserait.

Voici quelques explications !

Pourquoi le texte de Jean Léonetti et Alain Claeys, ne respecte pas les volontés du patient?

- Les directives anticipées ne sont toujours pas totalement contraignantes. Car le médecin peut les rejeter si il estime la demande déraisonnable. Et elles ne sont pas opposables. Vous ou votre famille ne pourra se retourner contre l'équipe médicale qui refuse, ou a refusé, de les respecter. En bref, ils feront bien ce qu'ils souhaitent.

- Il n'est toujours pas établi de chaine de responsabilités (qui décide dans la famille) ! Malgré le drame de Vincent Lambert (dont la justice vient de rejeter le recours du neveu, pour demander l'application de la précédente décision. Vincent Lambert est donc toujours prisonnier de son état.). C'est à dire, qu'il n'est pas clairement écrit qui décide en premier, et vous ne pouvez pas le stipuler. Vos personnes de confiance sont la pour faire entendre vos directives anticipées, point. Mais si les membres de la famille ne sont pas d'accord, les médecins et les juges se débrouillent pour savoir dans quel ordre les entendre.

- Le patient n'a toujours pas le choix des conditions de la fin de vie. Il peut demander une sédation profonde (appelée auparavant terminale), qui peut entrainer des souffrances longues. La sédation se double d'un arrêt des traitements de l'hydratation et de l'alimentation

Mais il ne peut toujours pas demander d'aide active à mourir tel que le suicide médicalement assisté ou l'euthanasie dans ses directives anticipées.

 

- Ceci est en dehors du texte Léonetti/Claeys, mais le plan de développement des soins palliatifs n'a toujours pas été voté/renforcé !

 

Rejet de l'amendement Touraine

L'amendement Touraine, visait à légaliser l'aide active à mourir. Déposé par le député Jean-Louis Touraine et 122 autres signataires... cet amendement a été rejeté pour la seconde fois à l'Assemblée Nationale (AN).
(PDF de l'amendement sur le site de l'AN) !

touraine,aide active à mourir,massonneau,euthanasie,léonetti,suicide assisté,fin de vie,romero,admd

Alors que 90% des français réclament le droit de choisir... l'AN est désert un soir de vote... 61 députés pour voter un texte qui concerne l'ensemble des Français ! Et pour l'amendement Touraine... 106 (des 123 signataires) sont absents le soir du vote ! 


Renvoi de la patate chaude au Sénat...

Cette seconde lecture à l'Assemblée Nationale s'est achevée le 6 octobre 2015, elle renvoie le texte devant le Sénat. Le texte sera réétudié dans cette seconde chambre le 19 octobre 2015.

En attendant, n'oubliez pas de mobiliser vos Sénateurs, pour leur rappeler que nous sommes toujours présents. Nous voulons être entendus. Messieurs les élus, respectez la volontés des Français, respectez nos volontés.

 

Finir sur des bons mots...

À l'occasion de la présentation de ce texte, il y a eu des expressions que vous pouvez retrouver sur le site de l'AN (en vidéo ou en texte). Voici quelques morceaux choisis, volontairement positifs, engagés pour le droit mourir dans la dignité.

 

À ceux qui étaient dans l'hémicycle pour défendre les 90% de français qui souhaitent voir la loi réellement évoluer,...

Posted by Mélanie Raphaël-Béthune on lundi 5 octobre 2015

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Actualités, Vers une loi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

27/05/2015

Interpellez vos Sénateurs sur la ppl Léonetti/Claeys en un clic...

Comment interpeller simplement vos Sénateurs sur la proposition de loi Claeys Léonetti?
l'ADMD met à votre disposition ce site qui envoie pour vous, en un clic votre demande pour le respect de notre liberté, contre la loi Léonetti ! Plus d'excuse, vous êtes à un clic...

http://www.contrelaloiclaeysleonetti.fr/

claeys, leonetti,sénateurs,lettre,admd


Comment interpeller simplement vos Sénateurs sur la proposition de loi Claeys Léonetti? l'ADMD met à votre disposition...

Posted by Ecoutez Nous Jusqu'au Bout on mercredi 27 mai 2015

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Actualités, Vers une loi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

24/02/2015

Léonetti/Claeys, un texte amendé... mais honorablement???

3004525166.jpgLe texte "créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie" d'Alain Claeys et de Jean Léonetti, était à l'étude en commission des Affaires sociales. Vous retrouverez ici le résumé des amendements adoptés!

 

 

Calendrier

Le texte, qui devait être un projet de loi du gouvernement, d'Alain Claeys et Jean Léonetti, a été étudié une première fois le 21 janvier 2015 à l'Assemblée Nationale.

Renvoyé en commission des Affaires Sociales, il a donné lieu à une consultation citoyenne en ligne et une étude en commission du 11 au 17 février.

Ce texte sera présenté à nouveau en séance publique à l'Assemblée nationale les 10, 11 et 17 mars prochains.

 

Les amendements

En commission des Affaires Sociales, 159 amendements ont été déposés sur ce texte.
39 ont été adoptés, dont 26 des amendements adoptés (et tous ceux présentés par ces 2 députés) ont été rédigés par Alain Claeys et Jean Léonetti, rapporteurs de la proposition de loi!!!!Quasiment tous les amendements adoptés portaient sur la rédaction et précisaient des termes!

La possibilité d'une sédation profonde chez soi

Si la sédation profonde n'est pas une nouveauté comme on tente de nous le faire croire, puisqu'il existait déjà la possibilité d'une sédation terminale, un amendement déposé par une partie du groupe socialiste a apporté une nouveauté. (Amendement AS70)

Il sera possible d'effectuer la sédation profonde au domicile du patient, à sa demande et après consultation du médecin!

Rendre des comptes sur les soins palliatifs !

Un autre amendement intéressant a été adopté, l'Amendement AS64, déposé par le Député UMP Rémi Delatte, oblige l'ARS (Agence Régionale de Santé) a présenté tous les ans un rapport sur la réalité des soins palliatifs (nombre de places, nombre de patients, etc).

Réduire la liberté du médecin et des patients !

Dans les amendements rejetés 2 sont à souligner particulièrement ! En effet ils montrent l'hypocrisie de ce texte de loi qui au lieu de donner "des droits nouveaux" restreint la liberté, comme sa grande sœur de 2005.


1 - Et si le médecin ne souhaite pas faire de sédation profonde?

Rejet de l'amendement du député (AS 112) du député PRG Roger-Gérard Schwartzenberg pour instaurer une clause de conscience pour les médecins ne souhaitant pas effectuer de sédation profonde. Cela permet au médecin de s'abstenir, mais surtout au patient d'être orienté vers un autre médecin ou une autre équipe médicale qui respectera sa volonté. Cette clause de conscience est à la fois une liberté pour le médecin, et une sécurité pour le patient!
Car le médecin qui ne souhaite pas effectuer de sédation finale aura vite fait de juger le patient en dehors du cadre légal de l'application de cette mesure ou ses directives anticipées déraisonnables ! Amendement rejeté ! Bravo pour l'hypocrisie!

2- Pourquoi laisser le patient décider pour lui-même?

Rejet également de l'amendement du groupe EELV, Véronique Massonneau, (AS38), qui prévoyait que le la sédation finale ait lieu "à condition , si le patient est conscient, de l'avoir informé de ce risque et d'avoir reçu son accord." Surprenant non! On refuse d'inscrire noir sur blanc que le patient conscient doit connaître les conséquences de ce "traitement" et donner son accord! Il est vrai que si c'est pour ajouter des jours et des jours de procédures... comme on sait si bien le faire... mais une simple information et discussion avec le patient semble impensable pour les députés! Le patient devrait-il décider pour lui-même! Bien sûr que non !


3 - L'équipe médicale décidera collégialement si vos directives anticipées sont raisonnables!

Seul soulagement, très léger, voire cosmétique, il faut le reconnaître! Le texte Claeys/Léonetti prévoit que les directives anticipées soient suivies, à condition que le médecin ne les juge pas déraisonnables... sans encadrement de ce terme "déraisonnable" laissant une libre interprétation au médecin!!!! Un amendement EELV, de Véronique Massonneau a tout de même été adopté (AS104 rect) pour limiter ce pouvoir du médecin en l'élargissant à une décision collégiale de l'équipe médicale! Piètre consolation! Mais cet amendement limite légèrement la décision arbitraire d'un seul médecin!


La consultation citoyenne... une mascarade bien ficelée !

Oh quelle est jolie la plateforme de l'Assemblée Nationale! Déposer une contribution sur le texte Claeys/Léonetti... quelle bonne idée! Si nous avions des doutes sur l'impartialité de l'organisateur, sur la restitution qui en serait faite, sur... sur tout un tas de choses en fait... et bien ils sont confirmés  !

Voici ce qui nous est dit de la restitution :

léonetti,claeys,fin de vie,euthanasie,droit des patients,aide active à mourir,suicide assisté,consultation citoyenne, claude bartolone,assemblée nationale

Comprendre... entre le 16 février (fin de la consultation) et le 17 février (fin de l'étude du texte en commission des affaires sociales) un gentil webmaster, sans doute aidé par un stagiaire fatigué et exploité, ou peut-être une batterie de gens hypers formés (aucune information... bien entendu) s'est penché sur vos "commentaires" !

Ben oui... vos "contributions" au texte, sont devenus des "commentaires" ! En une ligne... si c'est pas fort ça! Un déclassement d'acteur à simple spectateur! Whaou! on n'en attendait pas moins!!! Le citoyen n'a qu'à regarder, bien se tenir, se taire, et oublier!

Ensuite bien entendu, entre le 16 midi et le 17, les députés Alain Claeys et Jean Léonetti (qui ont amendé leur propre texte, et fait comprendre que tout amendement n'allant pas dans leur sens serait rejeté ou ils retirent leur texte! c'est pas beau le chantage!) ont lu les 12 000 contributions afin de les partager le lendemain avec leurs chers collègues députés! Surtout avec ceux dont ils ne partagent pas l'avis!

Je vous dis tout de même chapeau les gars! Quelle vitesse de lecture, d'assimilation, de restitution et d'impartialité! Un vrai modèle de consultation citoyenne... bien menée... bien restituée !

 

Conclusion

C'est un texte assez peu amendé qui arrivera en séance publique en mars prochain! Il est difficile d'en dire quoi que ce soit... l'avis du citoyen a été occulté, les ppl précédentes balayées, un texte réécrit par le même député que sous les mandatures précédentes... !

Alors oui, quelques avancées plus que minimes vont pousser certains à voter ce texte, la fidélité politique (ou plus sûrement les ambitions politiques et personnelles) vont en mener beaucoup également à le voter... !

RDV en mars...

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Actualités, Vers une loi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |