Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/08/2014

"Elle demandait la mort aux médecins" : Le témoignage de Joset Chotard, sur le "berry.fr"

La récente affaire Bonnemaison réveillant le tabou de l’euthanasie a forcé Joset Chotard à témoigner de la souffrance de sa femme, défunte.

Les larmes sont bouillantes. Et ses mains sèches pleurent de tous ses doigts sur la toile cirée. « Merci de m’avoir lu, un pauvre vieux qui vous dit salut. » Il y a des courriers de lecteurs qui vous retournent les tripes et poussent à savoir qui tient le stylo. Qui calligraphie de telles lettres majuscules sur une feuille à petits carreaux, découpée aux ciseaux ? Qui, à quatre-vingt-six ans, « bac moins cinq », demande d’« oublier les fautes » de son témoignage écrit, pour que sourde, uniquement, la douleur d’un homme qui « souhaite à tous les anti-euthanasie de terminer dans les mêmes conditions que ma pauvre femme que j’aimais tant » ?

Sur la pointe du Pays Fort, Joset Chotard, 86 ans, pleure sa solitude béante. Chaque soir depuis un an, son sommeil le fuit, distrait par les mêmes images. « Chaque matin, je voudrais ne pas me réveiller. »

La fin d’une vie, c’est aussi, souvent, la fin d’une autre, de celui ou de celle qui reste, avec son impuissance plein les bras. « Docteur, faites-moi une piqûre, demandait-elle aux médecins, aux infirmières et même, à la fin, aux femmes de ménage. » [...]

Lire la suite sur le site du berry.fr

article de Rémy Beurion


Quelques jours plus tard l'ADMD explique, dans ce même média, pourquoi elle réclame une loi pour le Droit de Mourir dans la DIgnité :  Lire l'article

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Entretiens - Témoignages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |