Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2014

L'exil de Nicole Boucheton pour mourir dans la dignité

jean léonetti, alain claeys, nicole boucheton, proposition 21, euthanasie, fin de vie, exil, suisse, avis de décès, ouest-france, suicide assisté, lettre posthume, ADMD, jean-luc romeroLe 7 août 2014, la Vice Présidente de l'ADMD (association pour le droit de mourir dans la dignité), s'est éteinte selon son souhait.

À 64 ans, atteinte d'un cancer du rectum, sa dernière option pour partir selon ses volontés a été l'exil en Suisse, qui permet le suicide assisté.

 

La lettre posthume de Nicole Boucheton (Source : blog mediapart de Nicole Boucheton)

jean léonetti, alain claeys, nicole boucheton, proposition 21, euthanasie, fin de vie, exil, suisse, avis de décès, ouest-france, suicide assisté, lettre posthume, ADMD, jean-luc romero"Je suis atteinte d’un cancer du rectum. Lors du diagnostic, le seul traitement curatif était chimio, tomo-thérapie puis chirurgie : colostomie. J’ai refusé la chirurgie car trop mutilante : l’anus artificiel qui me condamnait à une vie dans des conditions que je juge, pour moi-même, dégradées et inacceptables, limitant considérablement mes activités, activités qui font ma vie.

J’ai accepté les traitements de chimio et tomothérapie. J’ai obtenu un répit de 5 mois. Puis ce fut la récidive. Risquant une occlusion intestinale d’un moment à l’autre, les médecins ne m’ont donné qu’un seul choix, l’hospitalisation pour y pratiquer des soins de confort.

Vous avez dit LIBERTÉ ?

Alors j’ai pris contact avec une association suisse afin d’y pouvoir faire un autre choix, celui d’un départ rapide puisque ma seule issue était la mort.

Cela demande beaucoup d’argent : la prise en charge elle-même, le voyage, l’hébergement sur place lorsque l’on vient de loin.
Ajoutez à ceci le fait d’être encore capable physiquement de se déplacer.

Vous avez dit ÉGALITÉ ?

Lorsque je demandais aux médecins si je pouvais compter sur une espérance de vie d’un mois et demi, le temps moyen pour régler les problèmes administratifs auprès de l’association, ils m’ont répondu « Je ne peux pas vous dire… ça dépend… » . Manque de sincérité, de franchise, de courage.

Vous avez dit FRATERNITÉ ?

C’est en Suisse que j’ai rencontré ces trois valeurs qui sont pourtant celles de la République française. Merci à ce pays juste et compassionnel. Et bien sûr, la solidarité je l’ai rencontré auprès de mes amis de l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité qui ont tout fait pour faciliter mes démarches.

L’engagement 21 du président Hollande, non tenu, qui s’enlise dans sa mise en place de missions et rapports successifs verra-t-il le jour ? J’aurais aimé en profiter et ne pas avoir à m’exiler en Suisse. J’en veux à ce président en qui j’avais fait confiance en lui donnant ma voix. Mais je sais que mes amis militants et les 92% de français favorables à une loi de liberté qui permet à chacun de choisir sa fin de vie ne baisseront pas les bras et que la victoire est proche."

Nicole Boucheton

 

La polémique Ouest-France

Voici l'avis de décès adressé à Ouest-France, par son époux et sa sœur :

"Alain Siouville, son époux,
Françoise Boucheton, sa soeur,
vous font part du décès de
Nicole Boucheton
Vice Présidente de l'ADMD
à l'âge de 64 ans,
contrainte de s'exiler en Suisse, pays humaniste, pour y mourir selon sa volonté le 7 août 2014."


Le journal régional a refusé de publier l'avis de décès tant que ne serait pas retiré la mention de son départ en Suisse. Son argumentation se porte sur le fait qu'un engagement politique et le qualificatif "humaniste" apposé à ce pays, n'ont rien à faire dans la rubrique nécrologique.

Et pourtant ce sont bien là les seuls propos de Nicole Boucheton et de sa famille, et non ceux du journal, et la dernière volonté de Nicole Boucheton que d'expliquer son départ en Suisse.

 

Que s'est-il passé d'autre cet été pour la proposition 21?

Rien !!!

Après avoir nommé Jean Léonetti (UMP) et Alain Claeys pour une énième mission de réflexion sur la possibilité d'évolution de la loi encadrant la fin de vie, rien de nouveau sous le soleil!

En attendant des situations inextricables mènent des séniors, des malades, des personnes à subir une fin de vie douloureuse ou à s'exiler dans des pays dont la législation permet le suicide assisté.

C'est ainsi qu'on apprend que le nombre de suicide assisté en Suisse a doublé et que les candidats à l'exil en Suisse sont toujours plus nombreux.

Il est temps de faire respecter la proposition 21 !

__________________

Pour aller plus loin :

- Le retour de Jean Léonetti !!!

- Léonetti, encore et toujours !

- Ce qui s'est passé avant l'été (actus du mois de juin)

__________________

Portrait : photographie de profil twitter de @NikelleB (Nicole Boucheton)

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Actualités, Entretiens - Témoignages, Informations | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |