Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/06/2016

Lancement de la 2ème édition de l'#AdmdTour

Après le succès du premier tour de France en 2015, pour informer sur les droits en fin de vie, les directives anticipées et le droit de mourir dans la dignité, l'#AdmdTour revient avec un nouveau parcours. 23 étapes et autant d'occasion de rencontrer les jeunes de l'ADMD et d'échanger librement sur la fin de vie.

Cette année, le lancement se fera Place de la Bastille, en présence de son parrain Olivier Minne, le dimanche 3 juillet. Un village associatif vous accueille de 11h à 17h, avec sans doute quelques surprises à découvrir sur place...

 

Le Lancement de l'#AdmdTour

Le 3 juillet 2016 à Bastille, de 11h à 17h, l'inauguration du bus aura lieu à 15h.

 

#admdtour,euthanasie,jeunes admd,droit de mourir dans la dignité,suicide assisté,fin de vie,mourir,choix,prochoix,dignité,loi fin de vie,léonetti,romero,jean-luc romero,christophe michel,mélanie raphaël,mélanie raphaël-béthune,anne hidalgo,tour de france

 

Les Étapes de l'#AdmdTour 2016 

  • Etape 1 > Paris > Village départ le dimanche 3 juillet 2016 de 11h à 17h > en savoir plus 
  • Etape 2 – Rouen – Lundi 4 juillet 2016, de 12h à 17h, Place Saint-Marc
  • Etape 3 – Le Mans - Mardi 5 juillet 2016, de 12h à 17h, Place de la République 
  • Etape 4 – Rennes – Mercredi 6 juillet 2016, de 12h à17h, Place de la République
  • Etape 5 – Nantes – Vendredi 8 juillet 2016, de 12h à 17h, Place du Commerce 
  • Etape 6 – Poitiers – Samedi 9 juillet 2016, de 10h à 15h, Place Notre-Dame
  • Etape 7 – Guéret - Dimanche 10 juillet 2016, de 11h à 16h, Au bord du lac de Courtille 
  • Etape 8 – Limoges – Lundi 11 juillet 2016, de 12h à 17h, Place de la Motte
  • Etape 9 – Angoulême – Mardi 12 juillet 2016, de 12h à 17h, Place Guillon 
  • Etape 10 – Le Porge – Mercredi 13 juillet 2016, de 11h à 16h, Aux bords des plages
  • Etape 11 – Pau - Samedi 16 juillet 2016, de 12h à 17h, Place Royale 
  • Etape 12 – Toulouse – Dimanche 17 juillet 2016, de 12h à 17h, Square Charles De Gaulle
  • Etape 13 – Narbonne – Lundi 18 juillet 2016, de 12h à 17h, l’esplanade du parvis de la Médiathèque 
  • Etape 14 – Uzès – Mardi 19 juillet 2016, de 12h à 17h, l’Esplanade
  • Etape 15 – Toulon – Mercredi 20 juillet 2016, de 12h à 17h, Place de la Liberté
  • Etape 16 – Villeneuve-Loubet – Vendredi 22 juillet 2016, de 12h à 17h, Parking de la Fighière avenue Eric Tabarly
  • Etape 17 – Aix-en-Provence – Samedi 23 juillet 2016, de 12h à 17h, Place Jeanne d’Arc à la fontaine Rotonde 
  • Etape 18 – Grenoble – Dimanche 24 juillet 2016, de 12h à 17h, Place Victor-Hugo
  • Etape 19 – Lyon - Lundi 25 juillet 2016, de 12h à 17h, Place Antonin Poncet 
  • Etape 20 – Clermont-Ferrand – Mardi 26 juillet 2016, de 12h à 17h, Place de Jaude
  • Etape 21 – Nevers – Mercredi 27 juillet 2016, de 11h à 16h, Place de la Resistance 
  • Etape 22 – Vesoul – Jeudi 28  juillet 2016, de 11h à 16h, Lac de Vesoul-Vaivre
  • Etape 23 – Strasbourg – Samedi 30 juillet 2016, de 11h à 17h, Place Gutenberg 

 

#AdmdTour, euthanasie, jeunes admd, droit de mourir dans la dignité, suicide assisté, fin de vie, mourir, choix, prochoix, dignité, loi fin de vie, léonetti, romero, jean-luc romero, christophe michel, mélanie raphaël, mélanie raphaël-béthune, anne hidalgo, tour de france

 

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

24/05/2015

Quelles alternatives la loi Léonetti, actuelle ou à venir, va offrir à Vincent Lambert?

Le 5 juin prochain la Cour Européenne des Droits de l'Homme va rendre sa décision quant à l'arrêt des soins pour Vincent Lambert! Voici un décryptage en quelques mots.

La situation

d'un drame humain à un imbroglio juridique

Depuis 8 ans Vincent Lambert est dans un coma végétatif sans espoir d'amélioration ! Le 5 juin prochain sa famille saura enfin si il pourra être libéré !

Enfin grâce à la loi Leonetti, on pourra arrêter la respiration artificielle, l'alimentation et l'hydratation, ... tellement humain!!!!

La CEDH rendra sa décision le 5 juin 2015, après avoir été saisie en juin 2014 par les parents de Vincent Lambert qui souhaitent maintenir celui-ci dans cet état.

Pour en savoir plus, lire l'article "Notre mère poursuite une cause intégriste"

Alors que sa femme et une partie de sa famille, avaient obtenu l'application après maintes procédures, jusqu'au Conseil d'Etat, l'application stricte de la loi de non acharnement thérapeutique. En effet Vincent Lambert aurait manifesté à plusieurs reprises, avant son accident en 2008, la volonté de ne pas être maintenu artificiellement en vie (malheureusement il n'a pas rédigés de directives anticipées).

 

L'application de la loi Léonetti dans le cas de Vincent Lambert
Mourir de faim et de soif?

Il n'y aura donc que 2 alternatives en fonction de la décision de la CEDH, l'une est totalement effroyable, l'autre est effroyable mais un peu moins longue! Inhumain!

  1. Si la CEDH décide de la continuité des soins qui maintiennent Vincent Lambert en vie. Celui-ci est maintenu en état végétatif contre la volonté qu'il avait émise, sans possible amélioration de son état, emprisonné dans son corps pour de longues années.
  2. L'arrêt des soins est prononcé.
    Les soins maintenant en vie Vincent Lambert seront retirés y compris l'alimentation et l'hydratation, le laissant partir, son corps aura sans doute des réactions violentes (spasmes, pourrissements, etc), pendant des jours voire des semaines, jusqu'à la mort.
    Car il n'est pas en fin de vie, en train de mourir, sans la médecine, il serait mort, c'est la médecine qui l'a maintenue dans un état de survie sans lui rendre la vie, mais il va mourir de faim et de soif.
    Voilà ce que propose la loi actuelle dans un cas dramatique comme celui de Vincent Lambert, survivre à cause/grâce à la médecine, ne plus vivre, et mourir de faim et de soif. Et on appelle cela une loi de consensus !

nawak,admd,romero,dessinateur,leonetti,claeys,massonneau,aide active à mourir,euthanasie,fin de vie,mort,sénateurs,députés,

Illustration de Nawak, pour l'ADMD - l'alternative laissée par la loi Léonetti


Du lit d'hopital de Vincent Lambert au siège des Sénateurs,
le message passe?


Mesdames et Messieurs les Sénateurs, vous qui allez passez le texte d'Alain Claeys et Jean Léonetti en séance publique les 16 et 17 juin prochain écoutez nous, écoutez Vincent Lambert, écoutez sa famille !

  • Entendez combien il est nécessaire d'avoir des directives anticipées contraignantes pour le médecins (et pour la famille) dans tous les cas (retirez la mention, "sauf si le médecin les juge déraisonnable").
  • Entendez combien l'hydratation et l'alimentation ne sont pas des soins/traitements comme les autres, vous ne pouvez pas les inclure dans le terme "traitements" pour pouvoir nous les retirer et nous faire mourir de faim et de soif sans choquer nos concitoyens.
  • Entendez combien il faut d'autres choix, d'autres alternatives pour que chacune de nos individualités, de nos fins de vies, de nos morts, soient respectées dans leurs singularités, un vrai accès aux soins palliatifs pour tous ceux qui en ont besoin, la sédation profonde, le suicide médicalement assisté, l'aide active à mourir ! Le respect, la dignité, la liberté ! Ce n'est pas compliqué !

 

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

22/06/2014

Léonetti encore, encore, encore... et toujours !

Jean Léonetti, Alain Claeys, fin de vie,Droit de mourir dans la dignité,dignité,mort,mourir,suicide assisté,suicide médicalement assisté,vincent lambert,vincent humbert,chantal sebire,jean-luc romero-manuel valls,ccne,comité d'éthique,bonnemaison,sicard,jury citoyen,nawak,conseil d'état,mission de réflexion,légiférer,euthanasie,kouchner,1960, groupe socialiste,

 

Manuel Valls (PS), premier ministre, a nommé Jean Léonetti (Député UMP) et Alain Claeys (Député PS) pour une énième mission de réflexion sur la fin de vie.

 

 

 

Pourquoi une nouvelle mission de réflexion sur la fin de vie?

J'ai envie de répondre, par manque de courage! Il se trouve que l'affaire Vincent Lambert, relance le débat sur la loi Léonetti (22 avril 2005) et sur l'euthanasie. La loi actuelle (loi Léonetti) a clairement montré ses limites et ses failles.

L'actualité brulante : le procès Bonnemaison et l'affaire Vincent Lambert

La France voit en ce moment se dérouler le procès du Dr. Bonnemaison, accusé d'avoir pratiqué des actes euthanasiques, sans le consentement de ses patients (mais sans qu'aucune plainte de famille n'ait été déposée) et l'affaire Vincent Lambert qui bouscule l'opinion publique.

Cette "affaire" qui émeut les français est celle d'un jeune homme coincé dans un coma, un état irréversible, sans possibilité d'évolution, dont la femme et le frère souhaitent faire appliquer la volonté : laisser partir. Un droit prévu par la loi Léonetti, cependant les termes de cette loi, et la famille (notamment la mère) ultra catholiques refusent de laisser partir le jeune homme, maintenu artificiellement en vie.

Jean Léonetti, Alain Claeys, fin de vie,Droit de mourir dans la dignité,dignité,mort,mourir,suicide assisté,suicide médicalement assisté,vincent lambert,vincent humbert,chantal sebire,jean-luc romero-manuel valls,ccne,comité d'éthique,bonnemaison,sicard,jury citoyen,nawak,conseil d'état,mission de réflexion,légiférer,euthanasie,kouchner,1960, groupe socialiste,

Illustration de Nawak

Une histoire qui se répète

C'est dans ce contexte que le gouvernement se sent obligé de lancer une énième mission de réflexion sur la fin de vie, comme leurs prédécesseurs :

- en 2005 la loi Léonetti faisait suite à "l'affaire Vincent Humbert"

- en 2008 l'examen de la loi Léonetti (par Jean Léonetti lui-même) faisait suite à "l'affaire Chantal Sebire"

pour en savoir plus.

 

Une mission de réflexion... ou comment gagner du temps!

1142024094.jpgUne mission de réflexion, c'est bien, me direz-vous! Cependant ce n'est pas la première mission de réflexion, celle-ci parait être un moyen de gagner du temps, encore et encore!

En effet, depuis la proposition 21 du candidat François Hollande, nous avons vu :

- en décembre 2012 le rapport de la mission de réflexion du Professeur Sicard (qui avait planché sur la question en 2000 en tant que Président du Comité Consultatif National d'Éthique)

- en 2013 un premier avis du CCNE,

- suivi d'une consultation d'un panel de citoyens (favorable au suicide assisté) ont les résultats ont été peu diffusés

- un second avis du CCNE en 2014

- et une nouvelle réflexion de cet organe consultatif

... et enfin une nouvelle mission de réflexion est nommée il y a quelque jour... avec Jean Léonetti et Alain Claeys !

 

Les députés Jean Léonetti et Alain Claeys !!!

Jean Léonetti,

en 2005 à l'initiative de la loi du même nom, est un cardiologue qui a été considéré comme une référence sur la question de la fin de vie! Une référence qui a fini par confisquer le débat et proclamer lui-même sa loi comme une loi de consensus!

La même personne qui a déclaré dans "Le Point" avoir débranché des patients en réanimation afin de libérer des lits !

La même personne qui a fait l'évaluation de sa propre loi.

La même personne qui a déposé une proposition de loi en 2013 pour demander que sa loi soit confortée et légérement renforcée, et ce malgré des drames comme celui de Vincent Lambert ! ! !

Pour noyer le débat, pas de meilleur choix !

 

Alain Claeys,

député PS, spécialiste des questions de bioéthique et d'éducation, a été signataire de la proposition 1960, de 2009. Cette proposition de loi pour le Droit de Mourir dans la Dignité a été initiée par le groupe PS de l'époque, mené par Jean-Marc Ayrault et dont le rapporteur était Manuel Valls!

Jusqu'ici cela n'a pas été annonciateur de courage et de volonté d'avancer sur la question de la fin de vie.

 

Qu'attendre d'une telle "mission"?

Autant être clair, pas grand chose!

- les personnes qui ont la charge de mener cette mission de réflexion ont déjà planché sur le sujet: Aux mêmes causes les mêmes effets!!!!

- le terme même mission de réflexion, même si elle aboutit à la conclusion qu'il faut légaliser l'euthanasie (le suicide médicalement assisté, etc), demanderait plusieurs mois pour recréer un projet de loi, puis plusieurs mois pour le voter!

 

Cette nouvelle mission de réflexion sonne presque comme un aveu de ne pas souhaiter légiférer sur le droit de mourir dans la dignité. Souhaitons que le Conseil d'État libère Vincent Lambert, et que l'Histoire nous donne tort... mais l'espoir ne suffit certainement pas... restons mobiliser pour demander le choix pour notre vie, notre corps, notre mort!

Il est également temps d'interpeller nos députés !

__________

Pour en savoir plus :

- Le point sur les lois encadrant la fin de vie

- Que dit le rapport du jury citoyen

- La proposition 1960 (proposition du groupe socialiste, 2009)

- Le conseil d'état va se réunir sur le cas Vincent Lambert

 

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Actualités, Réflexions personnelles, Vers une loi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |