Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/12/2013

Cartes de Voeux et Pétition pour rappeler les engagements pour 2014!

Après la remise des conclusions du jury citoyen le 16 décembre 2013 (Que dit le rapport du jury citoyen?), de nombreux politiques, notamment écologistes (Sandrine Rousseau, Véronique Massoneau, etc) et PS (Olivier Falorni), mais aussi de nombreux militants invitant à rappeler pendant ces fêtes les engagements pris par le Président de la République.

En effet le Président de la République avait annoncé un projet de loi en 2014, après les conclusions de ce jury citoyen favorable au suicide médicalement assisté, il à nouveau assuré la présentation d'un projet de loi avant la fin 2014.

 

Les cartes de Voeux de l'ADMD

Pour se rappeler au Président de la République, continuer à affirmer la volonté des citoyens de voir une telle loi être rédigée et votée, et éviter l'amnésie que peut provoquer l'abus de champagne pendant les fêtes, les militants de l'ADMD ont envoyé une carte de vœux au Président de la République. Vous pouvez en faire la demande par mail auprès de l'association.

973030258.jpg

 

La Pétition sur Avaaz

Avaaz,petition,fin de vie, mourir,suicide assisté,députés,politiques,signature,président de la république,lettre,admdUn certain "Enzo.P" a également lancé une Pétition sur Avaaz, afin d'envoyer ceci au Président de la république :

 

avaaz,pétition,fin de vie,ADMD,Président,République,Président de la République,François Hollande,euthanasie,suicide assisté,légalisation,loi,parlement,députés,signature,signataires,

 

Votre carte de Vœux personnalisée

Le nombre d'envoi compte, mais la personnalisation aussi! En effet, la multiplication des initiatives ne provenant pas d'un seul émetteur et d'une seule association a forcément plus de poids ... et comme les sondages montrent que 86 à 92 % des français sont favorables à l'euthanasie...         je pense que nous pouvons être un certain nombre à rappeler au Président de la République ses engagements pour un projet de loi en 2014.

Pour écrire au Président de la République,

  • Par courrier (nul besoin d'affranchir) :

Monsieur François Hollande

Président de la République

Palais de l'Élysée

55, rue du faubourg Saint Honoré

75008 PARIS

  • Par mail
  • Vous pouvez tenter d'interpeller la Présidence de la République sur twitter, mais ce compte institutionnel ne permet pas d'interaction avec les twittos : @Elysee

 

Des vacances oui, l'oubli non !

En espérant que 2014 et ses nouvelles résolutions nous apporte le projet de loi tant attendu sur la fin de vie, le suicide assisté et l'euthanasie, n'oublions pas de rappeler au Président de la République, au Gouvernement et aux élus (députés et sénateurs) notre détermination de voir cette loi promulguée dès l'année prochaine (qui commence après demain!!!)

 

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Actualités, Vers une loi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

08/12/2013

En attendant Godot... le 16 décembre !

attente,euthanasie,fin de vie, ccne, comité,ethique,panel,citoyens,conférences,audition,romero,admd,consultation,debat,suicide,suicide assisté

      Et non, je ne vous annonce pas le spectacle de fin d'année... le Blog Écoutez Nous ne vous jouera pas du Samuel Beckett... Par contre le CCNE (Comité Consultatif National d'Éthique) nous joue le second acte de sa participation dans l'élaboration d'une loi sur la fin de vie!

Contrairement à l'auteur irlandais je vais ajouter quelques actes (d'ailleurs, c'est ce qu'on attend, un acte?)...

 

Acte 1 : L'avis 121 du CCNE, rendu en juillet 2013

Un avis souvent commenté comme négatif! En clair opposé à l'euthanasie! Rappelons tout de même que sur les 16 membres, 8 ont exprimé un avis divergent, et que le point de convergence de tous a été l'élaboration d'un débat public large, par l'organisation d'États Généraux sur la fin de vie et l’euthanasie. Ce pour quoi le Président de la République a mandaté le CCNE (Comité Consultatif National d'Éthique).

 

Acte 2 : Les États Généraux de la fin de vie et de l'euthanasie Consultation d'un panel (20 personnes) de citoyens

Nous apprenons donc fin octobre 2013 que le CCNE va organiser dans le plus grand secret le débat public promis! Des auditions de personnalités publiques spécialisés sur la question de la fin de vie, les soins palliatifs et l'euthanasie vont être entendus par 20 citoyens, "représentatifs" de la population française!

En gros les États Généraux sont remplacés par une étude qualitative.

Les résultats devront être rendus par le CCNE, le 16 décembre 2013.

 

Acte 3 : Le 16 décembre 2013... un projet de loi ou une situation ubuesque?

Nous ne connaissons pas par avance les conclusions rendues à l'issue de cette consultation! La seule chose que nous connaissions avec une certitude toute relative, c'est le calendrier prévu!

Le 17 juillet 2012, le Président de la République prononce le discours à Notre Dame du Lac, qui sera suivi de la mission de réflexion, comprenant l'organisation d'un débat public, menée par le Pr. Sicard. Les conclusions sont rendues le 18 décembre 2012. Un projet de loi est annoncé pour avril/juin 2013.

En début d'année 2013, le Président de la République saisi le CCNE, pour mener une réflexion sur la fin de vie et l'euthanasie. En juillet 2013, le CCNE rend un avis, proposant l'élaboration d'un débat public! Un projet de loi est annoncé pour la fin d'année 2013.

En juillet 2013, le Président de la République mandate le CCNE pour organiser un débat public. Le CCNE lance la consultation d'un panel de citoyen en novembre 2013. Les résultats doivent être rendus le 16 décembre 2013. Un projet de loi est annoncé pour le premier trimestre 2014.

Trimestre durant lequel aura également lieu les élections municipales... Souhaitons donc une autre fin pour la pièce "En attendant Godot"... !!!

 

Pour en savoir plus sur l'organisation de ces consultations lisez cet article.

Jusqu'au 16 décembre, le sondage sur les modalités d'organisation du débat reste ouvert.

 

Acte 4 : Le projet de loi ?

Si je suis sceptique sur le mode de déroulement de la consultation citoyenne transformée en consultation d'un panel de 20 citoyens... et sur le secret qui entoure ces auditions... je veux bien laisser le processus se dérouler et espérer une conclusion intéressante et une action concrète!

Cependant, quelques soient nos convictions, il nous appartient également de rester vigilents quant

  • À la mise en œuvre des promesses (qui étaient d'ailleurs électorales, proposition 21) du président de la république...
  • Au déroulement démocratique, prise en compte des citoyens
  • Au contenu du texte qui sera rédigé
  • Au processus législatif qui sera engagé (notamment aux amendements qui pourraient vider le texte de son sens)

Depuis juillet 2012 le même travail se répète pour gagner du temps! Si nous pouvons comprendre la complexité de la question de la fin de vie, de l'euthanasie et du suicide assisté, il me semble que le tour a été fait et qu'il s'agit désormais de courage politique.

carte,voeux,admd,romero,president,republique,courrier,euthanasie,fin de vie,suicide assistéL'ADMD a d'ailleurs créé des cartes de vœux pour le Président de la République Française, destinée à lui rappeler que nous souhaitons une loi renforçant les droits des patients, renforçant l'écoute des malades qui restent des citoyens, et une loi qui nous permettent de choisir notre fin de vie. Si vous souhaitez envoyez une de ces cartes, faites en la demande à l'ADMD, par mail, courrier ou téléphone.

Mais vous pouvez également rappeler votre mobilisation sur un papier libre, sur une carte de vœux, au Président de la République certes mais aussi à vos élus locaux (comment interpeller vos députés, interpeller vos sénateurs). Inutile de timbrer les courriers adressés au Président de la République.

 

 _________

Articles connexes :

- Interpellez vos députés

- Interpellez vos sénateurs

- Les États-Généraux de la fin de vie se dérouleront à huis clos

- Auditions par le jury citoyen

- Réponse de la Présidence de la République

 

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Actualités, Vers une loi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |