Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2013

Auditions par le jury citoyen, réuni par le CCNE : fin de vie et euthanasie

Le 10 novembre, j'ai lancé un petit sondage sur l'organisation du débat public, réorienté en "conférences citoyennes" et en questionnement d'un panel d'une vingtaine de citoyens... A ce jour, 56 votants et seulement un pour trouver cette organisation acceptable.

Cependant, il faut reconnaître que les auditions pourraient être plus ouvertes et prendre plus en compte les différentes sensibilités, que ce ne fut le cas auparavant ! 

 

Dimanche 24 novembre, Jean-Luc Romero auditionné par les conférences citoyennes

Si la méthode est contestable, on peut reconnaître que pour une fois les auditions semblent plus larges que celles qui avaient été menées par le CCNE précédemment, par J.Léonetti, ou parJ.Léonetti (version 2004 puis 2008), etc!

Les citoyens auront des auditions guidées, qui sont censées être secrètes, dont Jean-Luc Romero, ce dimanche 24 novembre, mais également une journée pour auditionner qui bon leur semble.

Le 16 décembre, les conclusions de ce "jury citoyen" de 20 personnes, seront rendues publiques. D'ici là, nous ne pouvons qu'attendre.

euthanasie,romero,conferences,citoyennes,panel,jury,CCNE,comite,ethique,fin de vie,euthanasie,suicide,assiste,

 

98% des votants ne considèrent pas acceptable l'organisation des conférences citoyennes sur la fin de vie

Seulement un votant sur 56 considère la méthode de "consultations secrètes", de panel ou de débat à "huis clos" acceptable...

Il ne s'agit pas ici de convictions quant au contenu du projet de loi, de ce que devrait être la loi aujourd'hui, du Droit de mourir dans la Dignité! Mais bien de Démocratie, d'information du citoyen, de transparence...

Le sondage est encore ouvert, vous pouvez donner votre avis, n'hésitez pas à commenter.

 

 

Qu'est ce que ces conférences citoyennes?

Vous trouverez de plus amples informations sur les conférences citoyennes organisées par le CCNE (à la demande du Président de la République) et qui remplacent les "États Généraux de la fin de vie et de l'euthanasie" dans les articles suivants :

- Les conférences citoyennes sur la fin de vie ont débuté

- Les États Généraux de la fin de vie se dérouleront à huis clos

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Actualités, Informations, Vers une loi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

01/11/2013

Les États Généraux de la fin de vie se dérouleront à huis clos!

Après avoir tenté d'obtenir des informations sur les modalités d'organisation des États Généraux de la Fin de Vie, organisés par le Comité Consultatif National d'Éthique, c'est par la presse notamment chrétienne que nous obtenons des bribes de réponse le 31 octobre 2013.

Les États Généraux???

Philippe,le Bel,États Généraux,fin,vie,mourir,dignité,euthanasie,léonetti,CCNE,comité,consultatif,national,éthique,Ameisen,dini,parlementaires,assemblée,tiers état,clergé,noblesseHéritage de l'Ancien Régime les États Généraux, convoqués par le souverain en temps de crise, réunissaient les représentants du clergé, des nobles et du tiers état (principalement les bourgeois des grandes villes, capables de lire et écrire) pour trancher et trouver des solutions à la situation posée. Ces assemblées exceptionnelles ont été instituées en 1302 par Philippe Le Bel.

Aujourd'hui c'est une assemblée de représentants des parties prenantes, d'une question de société, afin de la traiter de la façon la plus exhaustive possible !!!

 

Les États Généraux de la fin de vie, se résumeront à un panel de citoyens!

Même Jean Léonetti s'offusque de la méthode, et déplore l'absence de débat national d'envergure ! (Certes pour retarder le calendrier et éviter un projet de loi favorable à l'euthanasie, mais tout de même un débat tronqué)!

Le contexte

ccne_1.pngOn remonte en juin 2013, le CCNE saisi par le Président de la République sur la question de la fin de vie, l'autonomie de la personne et la volonté de mourir, émet un avis négatif sur la légalisation de l'euthanasie! La réalité est plus nuancée, car sur 16 membres du CCNE ayant travaillé sur cette question, 8 ont rendu un avis divergent.

Le CCNE préconise un grand débat public, à travers l'organisation d'États Généraux de la fin de vie. Le Président de la République, retardant le projet de loi sur la fin de vie annoncée pour la fin de l'année 2013, mandate le CCNE pour organiser ces États Généraux de la Fin de Vie.

L'organisation

Aucune information sur l'organisation ne filtre. Après avoir tenté de contacter le Pr. Ameisen, sans succès, j'ai téléphoné au CCNE, écrit à Marie-Hélène Mouneyrat, secrétaire générale du comité, je me rends vite compte que je n'aurais aucun retour!

google,actualités,la vie, famille, chrétienne,presse,religieuse,euthanasie,ccne,fin de vie,états généraux,Le 31 octobre, à la lecture de la presse religieuse, j'obtiens une réponse partielle à mes questions! Dans "La vie" et "famille chrétienne" nous apprenons donc que ce sera un panel de citoyens, "représentatifs des Français", sélectionnés par l'IFOP, qui sera questionné à huis clos lors de "conférences citoyennes" !!!

 

" Nous souhaitons que les citoyens puissent travailler sereinement, sans pression,comme nous le faisons nous-mêmes au sein du comité ", explique Jean-Claude Amiesen, Président du CCNE

 

On est assez loin du débat national promis initialement. Le huit clos est tout à fait représentatif également de la démocratie!!! On s'approche plus de l'entretien qualitatif sur la question, qui n'est qu'une méthode de recueil de l'opinion et de compréhension des enjeux, certainement pas une solution et une direction politique! Et pourquoi pas un sondage d'opinion, tant qu'on y est?

Alors que le Pr. Sicard, pour l'élaboration de son rapport sur la fin de vie, a tenu des réunions publiques quasi confidentielles par manque de moyens, cette fois ce ne sont pas les moyens qui manquent mais visiblement l'envie, les réunions seront également confidentielles!

Les résultats de ces "conférences citoyennes" seront présentés le 16 décembre!

 

Un nouveau calendrier ou une mise aux oubliettes?

Couvert par les chants de Noël ou des municipales

municipales-2014.jpgOn imagine aisément que la restitution de ce travail ayant lieu mi-décembre, peu de temps avant les vacances et fêtes (comme le rapport Sicard en 2012) celui-ci passera assez inaperçu et surtout va retarder le calendrier préalablement annoncé!

Rien ne se passera avant la deuxième quinzaine de janvier, en pleine campagne municipales! Espérons que les enjeux politiques et partisans ne pousseront pas le Président de la République à se dédire de ses promesses de campagne!

Savoir se rappeler à nos politiques

Demain a lieu la 6ème édition de la Journée mondiale pour le Droit de Mourir dans la Dignité, une occasion de rappeler aux Présidents de la République et aux Parlementaires que nous ne fermerons pas les yeux, et que nous souhaitons voir aboutir une loi qui protège notre fin de vie et nos choix, qui protège notre ultime liberté.

C'est également l'occasion de montrer à nos Parlementaires (groupe écologiste à l'Assemblée Nationale, Muguette Dini (UDI) au Sénat), qui ont déposé des propositions de loi pour un droit de mourir dans la dignité, que nous les soutenons et que nous souhaitons voir cette loi passer, et ce sous cette législature!!!

ecouteznousjusquaubout,ecoutez-nous,jusqu'au,bout,ecoutez,euthanasie,fin de vie,mourir,dignité,

_______

Pour aller plus loin, articles liés :

- Journée Mondiale pour le Droit de Mourir dans la Dignité

- Interpellez vos députés

- Interpellez vos Sénateurs

- Entretien avec le Pr. Sicard

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Actualités, Vers une loi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

26/09/2013

Interpellez vos députés...

1. Pourquoi interpeller les députés?

"Interpeller ! Mais c'est du militantisme ça, ha non je ne descends pas dans la rue moi!"

"Haaa ces militants, ils sont jeunes moi j'ai passé l'âge de ces conneries, mais il en faut c'est bien!"

Et bien, non! Militer n'est pas sale! Et bien non militer ce n'est pas forcément tenir une pancarte et hurler des slogans incompréhensibles ! Quelque soit votre position ou le sujet, faites le savoir!


députés,vote,loi,euthanasie,fin de vie,député,proposition,projet,écologistes,sénateurs,états généraux

Interpeller les députés, pour les informer de nos volontés!

Que savent-ils de ce que vous pensez de telle ou telle loi? Ce n'est pas parce que nous les avons élus qu'ils vont agir en fonction de nos convictions, qu'ils vont répondre à la demande des citoyens! Mais ce sont pourtant eux qui votent nos lois, les parlementaires, nos chers députés et sénateurs.

Il y a différentes façons d'interpeller les députés, mais la plus efficace est sans nulle doute de les contacter!!! Je vous entends rire... mais même la plus évidente des vérités mérite d'être énoncée!

Et bien oui un député est un élu du peuple, il doit faire entendre notre voix et faire voter nos lois! Son mandat électif ne lui octroie pas que des droits! Il nous doit aussi des comptes, ce n'est pas pour rien que l'on parle de transparence! Le mandat représentatif de nos élus ne doit pas leur faire oublier nos volontés, ne doit pas leur faire oublier de nous représenter!


2. Comment interpeller nos députés?

Descendre dans la rue, pas toujours très efficace et puis ça demande du monde et de la logistique, être 10 000 à envoyer la même lettre à un député qui n'est pas de notre circonscription, bien mais pas encore au top! Recevoir des lettres, des mails et interpellations directes par les réseaux sociaux, de ses administrés, de sa circonscription... ça pousse au moins à répondre et à se positionner!

 

L'avantage des réseaux sociaux : Aux yeux de tous

Non non je ne vous parle pas du film avec un jeune geek qui va tenter de trouver les auteurs d'un attentat grâce aux vidéos de surveillance piratées de la gare!

Je vous parle bien d'interpeller vos députés aux yeux de tous! Avec le compte twitter (que j'ai tenté d'intégrer dans la Liste députés.pdf , d'ailleurs n'hésitez pas à m'envoyer les nouveaux comptes pour que je l'actualise) de votre député, non seulement vous pouvez l'interpeller en l’appelant @PrénomNom et non "Monsieur le député Machin", ce qui peut suffire à vous réjouir, mais surtout vous lui posez une question aux yeux de tous.

Qui dit question publique dit réponse ou absence de réponse... publique !

 

Le mail !

Quoi de plus simple qu'un mail, il parait que nous en traitons plus de 50 quotidiennement ! Bon d'accord si vous êtes député (ou PDG, ou les 2) c'est plutôt 1 000 ou 5 000... enfin je veux dire si vous êtes attaché parlementaire!

Vous concevez alors l'importance d'être précis, l'objet doit être précis et concis, évitez le classique "Bonjour Mon Bon Député"!

Vous devez signer de votre nom et éviter les adresses mails aux propositions alléchantes deliciousblack@callme.com ou les adresses jetables yopmail et consorts.

Comme il semblerait que vous attendez une réponse, pensez à indiquer vos coordonnées! L'adresse mail parait à la fois indispensable et forcément présente, mais n'hésitez pas à laisser votre numéro de téléphone des fois que l'attaché parlementaire ait une envie de faire du zèle et surtout votre adresse postale!

Pourquoi l'adresse postale? Si j'envoie un mail ce n'est pas pour obtenir une réponse manuscrite! L'adresse postale offre l'avantage d'indiquer de façon tangible à votre député que vous habitez dans sa circonscription, et qu'éventuellement une réponse de sa part vous mettra dans de bonnes dispositions!

 

La lettre

Il faut bien avouer que depuis que le mail existe nous le préférons à la lettre, surtout pour ce genre de tâches qui ne sont pas obligatoires mais poutant tellement nécessaires!

La lettre offre un avantage sur le mail dans ce cas, la quasi obligation de réponse de votre député! Tout bon député répond à son courrier! Certes avec des réponses bateaux et toutes préparées, et il n'est pas dit que le courrier arrive jusqu'à ses oreilles! Heu pardon ses yeux! Mais une réponse vous sera certainement renvoyée et archivée...!

Le second avantage de la lettre c'est qu'elle vous offre un espace plus long pour y expliciter vos arguments et votre position (la fatigue survient plus rapidement à la lecture d'un mail).


3. Connaissez-vous la position de vos députés sur la fin de vie et sur l'euthanasie?

Télécharger la Liste députés.pdf

Avant d'interpeller votre député, renseignez vous sur sa position vis à vis de la légalisation de l'euthanasie. Mais ne pensez pas que, parce que votre député a déjà voté en faveur de l'euthanasie en 2009 ou parce qu'il est PS, ou qu'il est sympa, ou que sais-je, il votera une loi en faveur de l'euthanasie!

députés,vote,loi,euthanasie,fin de vie,député,proposition,projet,écologistes,sénateurs,états généraux

Quelque soit la position de votre ou vos députés, interpellez les! Si ils sont favorables confortez leur dans l'idée que c'est bien ce que les citoyens de la circonscription souhaitent! Si ils n'y sont pas favorables engagez le débat! Si ils sont indécis, présentez leur votre position et vos arguments! Ce débat est avant tout un débat citoyen et une loi en faveur de l'euthanasie viendra s'ajouter aux quelques droits des patients, c'est à dire aux nôtres! (alors même qu'il s'agit de nos libertés individuelles et fondamentales)

Pour s'informer de la position de vos députés, téléchargez la Liste députés.pdf , classée par départements. Vous y trouverez les informations suivantes :

  • nom, prénom, département
  • mail et compte twitter, pour écrire et interpeller les députés sur la loi à venir en fin d'année
  • le vote lors de la proposition de loi sur la fin de vie et l'euthanasie en 2009 (le cas échéant)
  • le lien de téléchargement de la réponse envoyée à l'ADMD suite à l'interpellation des candidats aux législatives en 2012, lorsqu'il y en a eu une
  • les députés à l'origine d'une proposition de loi pour une "fin de vie dans la dignité" en juin 2013

Pour envoyer un courrier, privilégiez l'adresse la plus proche que vous trouverez : sur le site de la mairie ou de son activité principale.

Si vous souhaitez tout de même écrire à l'assemblée nationale :

Assemblée nationale
126 rue de l'Université
75355 Paris 07 SP
 

4. Comment serait accueilli à l'Assemblée Nationale un projet de loi sur la fin de vie dans la dignité (euthanasie)?

Alors je récapitutule! On sait pourquoi, qui et comment interpeller... on sait quelle est la position de nos députés sur une légalisation de l'euthanasie... mais qu'elle est la position de l'ensemble des députés... ben oui il faut la majorité pour adopter une loi, et de même du côté du Sénat!

Le graphique ci-dessus montre la proportion des députés, qui ont voté en 2009 le projet de loi pour la légalisation de l'euthanasie : en bleu ceux qui ont voté pour, en gris foncé : ceux qui ont voté contre, et en clair ceux qui n'avaient pas voté! Vous voyez donc que ce vote n'est pas acquis, surtout que les questions de société vont au delà des clivages et consignes de votes partisans...

 

députés,vote,loi,euthanasie,fin de vie,député,proposition,projet,écologistes,sénateurs,états généraux,liste députés,listing

 

  •  152 députés ont voté pour la proposition de loi en novembre 2009 sur la fin de vie et l'euthanasie (ou se sont déclarés ouvertement pour) et sont présents dans l'hémicycle en 2013
  • 148 avaient voté contre
  • 277 sont nouvellement élus (n'étaient pas à l'assemblée en 2009 au moment du vote) ou abstentionnistes sur la question!

Ces données ont principalement été récoltées sur le site de l'assemblée, vous vous en doutez, mais aussi sur le blog de l'ADMD, mis en place en 2012 pour la campagne législative et qui permettait d'exposer et de partager les positions des dits députés. Vous trouverez également dans la Liste députés.pdf les réponses que certains élus ont envoyé à l'ADMD à cette occasion.

 

5. Un vote sur quel projet de loi????

C'est vrai qu'à ce jour on ne sait pas exactement quel sera le contenu du texte, mais ce n'est pas une raison pour attendre avant d'interpeller les députés! En effet les échéances peuvent être rapides!

Le Président de la République, qui a saisi le CCNE, l'a également chargé d'organiser les états généraux de la fin de vie qui se dérouleront cet automne... ha ben oui c'est maintenant... et un projet de loi a été annoncé pour la fin d'année 2013!

Vraisemblablement ce calendrier est un peu juste... tablons pour début 2014!

Mais si la promesse n'est pas tenue?

Pas de panidéputés,vote,loi,euthanasie,fin de vie,député,proposition,projet,écologistes,sénateurs,états généraux,liste députés,listingque nos députés écologistes ont déjà déposé une proposition de loi visant à assurer aux patients en fin de vie le droit de mourir dans la dignité, le 13 juin ! Et nos sénateurs (notamment Muguette Dini, Centre) ont fait de même! ...

(capture d'écran du site nosdeputés.fr)

 

Nous pouvons et nous devons accompagner ce débat et solliciter l'attention de nos députés et sénateurs sur la qualité nos fins de vie!

 

N'hésitez pas à me faire suivre courriers, tweets, courriels... messages et réponses éventuels ^^

députés,vote,loi,euthanasie,fin de vie,député,proposition, projet, écologistes, sénateurs, états généraux,

____

Toutes les données du fichier sont publiques. Vous pouvez les retrouver sur le site de l'Assemblée Nationale, sur twitter, le lab et le blog admd 2012.

____

Article lié à ce sujet : Le point sur les lois encadrant la fin de vie

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Informations, Réflexions personnelles, Vers une loi | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |