Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2015

Débat sans vote, pour les propositions Léonetti !

Le mercredi 21 janvier Jean Léonetti présentera à l'Assemblée Nationale ses propositions, pour un débat sans vote à L'AN. Selon Alain Claeys, le texte devrait être présenté et voté en mars 2015. Mais que change ces propositions et vraisemblablement ce nouveau texte de loi? Pourquoi la co-responsable du groupe EELV (Véronique Massonneau) maintient la présentation de son texte le 29 janvier?

 

Les préconisations de Jean Léonetti

Selon Jean Léonetti, et le président de la République qui rappelons le "fait siennes ces préconisations", le  nouveau texte se place du point de vue du patient, il inclut un nouveau droit à la sédation finale et rend les directives anticipées contraignantes.

Lire et/ou télécharger le rapport de MM.Léonetti et Claeys

Pour le premier point, il faut la lecture le texte de loi pour en juger, mais étant donné les préconisations, il semblerait que ce soit un moins un changement de fond que de forme! Cela rendra-t-il réellement au patient le droit de décider pour lui-même?

Concernant la sédation profonde, cela correspond à la sédation terminale ou finale, déjà permise depuis 2005, avec la loi Léonetti. Ce droit nouveau n'en est pas un, et si je ne peux préjuger que c'est un mensonge total, j'ai bien peur que la lecture du texte du projet de loi ne le confirme!

Dernier point, et seule avancée, très mesurée! Des directives anticipée contraignantes. Les directives anticipées existent depuis 2002. Les rendre contraignantes est certes une bonne chose, et rend au patient, un peu de l'écoute et de ses droits! Cependant elles sont contraignantes, dans le cadre de la loi (qui n'a pas avancé pour les patients), et si elles sont jugées acceptables selon certains critères! Ce sont ces critères qu'il nous faut connaitre, car il avait été évoqué la rédaction avec le médecin, ou l'acceptation du parcours de soin proposé par l'équipe médicale, des mesures restreignant la liberté et ne contraignant le médecin en aval que s'il a accepté les directives en amont!!!

 

Pourquoi Véronique Massonneau présentera une proposition de loi pour le Droit de Mourir dans la dignité?

Lire et/ou télécharger la proposition de loi du groupe EELV

Parallèlement au calendrier gouvernemental, qui a suivi une logique chaotique (un pas en avant, deux sur le côté, trois en arrière et on recommence! Et si on nommait Léonetti à la tête d'une mission, comme nos deux prédécesseurs?), le groupe écologiste maintient son cap vers une loi pour le Droit de Mourir dans la Dignité. Malgré le renvoi en commission du précédant texte, déposé également par le groupe écologiste, ces derniers continuent à utiliser leur niche parlementaire (très restreinte) pour déposer une proposition de loi.

Véronique Massonneau n'est pas une défenseure de l'euthanasie ou du suicide assisté, mais de la liberté de choix. Et la ligne politique des écologistes est bien de laisser aux citoyens les choix sur leur vie et leur corps, c'est pourquoi ils redéposent le même texte, celui inspiré de leurs prédécesseurs de tout parti politique.

Ce texte comporte lui des nouveautés! Il place réellement le citoyen (patient) au coeur de la décision, puisque c'est à lui que revient la décision de la façon dont il veut mourir, et non au médecin (comme c'est le cas aujourd'hui avec la loi Léonetti). Que ce soit la continuité des traitements jusqu'au bout, les soins palliatifs, la sédation terminale, l'euthanasie ou le suicide assisté, cette décision revient au patient et non au médecin!

Attention, faire des choix accroit grandement votre liberté !

Alors bien sûr, vous pourrez choisir de croire plus le Président de la République, qui décide de porter fièrement la proposition 21 de son programme de campagne, en le déléguant à Monsieur Léonetti, comme ce fut le cas à l'époque de Chirac et de Sarkozy!

Je ne vous demande pas de me croire sur parole, mais si vous voulez comprendre ce mensonge, lisez les textes ou demandez à votre cher député une place pour assister aux séances du 21 janvier et surtout du 29 janvier !

 

Calendrier parlementaire

- 21 janvier débat à l'AN sur les propositions de Jean Léonetti et Alain Claeys

- 29 janvier dépôt d'un texte par le groupe EELV

- mars, vote d'un projet de loi

 

 

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Actualités, Vers une loi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

06/01/2015

François Hollande sur France Inter

 

1250329832.jpgComme Promis hier, voici la vidéo de François Hollande sur France-Inter. Hier matin, le Président de la République était l'invité du 7/9 de France Inter.

Après le rapport Léonetti du 12 décembre 2014, défendant sa propre loi (de 2005), le Président suit les préconisations de ce dernier et se dédit de son #engagement21 , pourtant pris pendant la campagne présidentielle.

Dessin ci-dessus de Nawak, pour l'ADMD.

 

La vidéo

De 1 à la 5ème minute, le président répond à Nathalie DEBERNARDI qui, a également un blog sur le plus et lancé une pétition pour la légalisation du suicide assisté et l'euthanasie sur change.org.

(Notons qu'il y a également une pétition similaire sur Avaaz.org, lancé par Enzo.P)
La question porte sur la légalisation du suicide assisté et de l'euthanasie et rappelle que, les conclusions du rapport Léonetti/Claeys sont insuffisantes et que, le Président avait pris l'#engagement21 lors de la campagne présidentielle.

 


Fin de vie, taxe Tobin... François Hollande... par franceinter

 

La réponse du Président

"2 avancées majeures"

  • "écoute de la volonté du malade même lorsqu'il n'est pas malade, les directives anticipées"
  • "si il n'y a pas eu de directives anticipées et que la personne est dans une situation incurable et dans des souffrances insupportables". "À ce moment là il sera possible, dans certaines conditions de faire entrer le patient en sédation profonde en le faisant dormir et en arrêtant les traitements." "La sédation profonde' !

 

La Réalité

Je rejoins Nathalie DEBERNARDI sur le fait que les conclusions du rapport Léonetti/Claeys sont insuffisantes! Mais pourquoi?

Parce que cela fait 10 ans que la Loi Léonetti est en place, et que les situations de souffrances en fin de vie ne sont pas apaisées, parce que la volonté du patient n'est pas respectée, tout simplement parce que nous n'avons pas le choix de mourir dans les conditions que nous souhaitons et de la façon que nous voulons!

Sans compter que l'arrêt des traitements, de l'hydratation et de l'alimentation, entraînent parfois des souffrances insupportables et sont une violence pour la famille!

Et que le rapport présenté le 12 décembre 2014, comme lorsque Monsieur Léonetti a analysé sa loi en 2008, ne présente rien de nouveau par rapport au texte de 2005 ! (Pour en savoir plus, lire "Léonetti, encore et toujours")

 

Analysons maintenant les "2 avancées majeures" !!!

Les directives anticipées!

Fort bien! Voilà bientôt 13 ans qu'elles existent! Depuis la loi Kouchner de 2002, ce qui importe c'est de savoir dans quelle mesure elles seront respectées, opposables devant la loi et dans quelle liberté elles pourront être rédigées (chez soi, avec l'aide de son médecin traitant, ou sous la contrainte d'une équipe médicale voulant nous faire suivre "le parcours de vie" qu'elle choisi pour notre fin de vie)! (Pour en savoir plus lire, le point sur les directives anticipées)

La sédation profonde !

Fort bien, c'est déjà prévu dans la loi Léonetti, la sédation finale, terminale, profonde, quelque soit la terminologie, consiste effectivement à endormir le patient, à le mettre dans un coma, pour attendre la mort! Fort bien! Encore une avancée déjà en place et qui n'a pas résolu tous les cas!

Par exemple, le cas du jeune Hervé Pierra, dans le coma depuis de longue année, que la loi Léonetti a permis de "laisser partir" et de cesser l'acharnement thérapeutique, a mis 7 jours a partir! Son corps pourrissait sur place! Même dans le coma, il est possible de ressentir la souffrance, et la souffrance de la famille qui assiste à cette fin de vie est terrible!

Et il est bien d'autres situations où cela ne résout rien! Déjà parce que le patient n'a pas le choix! Parce que le patient n'est pas entendu dans ce qu'il souhaite et dans la façon dont il veut partir! Mais qui plus est cette loi est déjà en place et montre ses limites, qui décide? Quel fin pour le patient? Comment seront sanctionnés les médecins qui pratiqueront le "stop and go" (pratique qui consiste à réveiller le patient pour savoir si il est toujours d'accord pour être sous sédation profonde et qui occasionne des douleurs innommables! Lire Philippe Bataille, à la vie à la mort!)?     !!!!

De quelles avancées nous parle-t-on?
Non seulement il n'y a pas d'avancées, mais c'est (encore une fois?) un mensonge aux français! Des droits nouveaux, qui existaient déjà! hummmm...

(Pour en savoir plus, lire Le point sur les lois encadrant la fin de vie, septembre 2013)

 

 

Mesdames et Messieurs les parlementaires, réveillez-vous! Votez la proposition de loi pour le droit de mourir dans la dignité qui, sera présenté par le groupe EELV, le 29 janvier 2015!

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Actualités, Vers une loi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

05/01/2015

François Hollande défavorable au suicide assisté !

france inter,françois hollande,président,radio,suicide assisté,léonetti,euthanasie,fin de vie,engagement21,admd,droit de mourir dans la dignité,eelv,massonneau,députés,Ce matin François Hollande était l'invité du 7/9 de France Inter.

Après le rapport Léonetti du 12 décembre 2014, défendant sa propre loi (de 2005), le Président semble suivre les préconisations de ce dernier et se dédire de son #engagement21 , pourtant pris pendant la campagne présidentielle.

C'est sans surprise, après avoir souhaité "une loi de consensus", après avoir demandé un rapport parlementaire à Jean Léonetti et Alain Claeys, après avoir consulté maintes fois le CCNE, que François Hollande se dit défavorable au suicide assisté. Dès demain vous pourrez réécouter l'interview (je la posterai sur le blog, mais vous la retrouverez sur le player de France Inter).

Seuls 96% des français sont favorables à la légalisation de l'euthanasie!!!!
À vous députés, de jouer votre rôle de représentants, et de voter la proposition de loi pour le Droit de Mourir dans la Dignité que, déposera le groupe EELV le 29 janvier, ou de faire un nouveau texte inter-groupes et d'utiliser votre niche parlementaire!

Bref, puisque le Président ne veut pas nous entendre, Réveillons les députés!

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Actualités, Vers une loi | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |