Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2014

Barbara Pompili dans "Face aux Chrétiens" : "Je suis pour le suicide assisté"


Après avoir déposé une proposition de loi, qui a été renvoyée pour étude en commission, la présidente du groupe EELV à l'Assemblée Nationale, Barbara Pompili, a réaffirmé sa position pour le suicide assisté dans l'émission "Face aux Chrétiens".

 

Vidéo


Barbara Pompili - "Je suis favorable au suicide... par KTOTV

 

Verbatim

"Je suis bien évidemment favorable parce que je suis pour que chacun puisse avoir le choix; dans des situations horribles, parce que là on parle de situations de fin de vie terribles, où des personnes sont condamnées, savent que malheureusement il n'y a plus de solutions.

Aujourd'hui on a pas le choix !

C'est à dire qu'on propose à des personnes des souffrances, même si il y a les soins palliatifs et il faut les encourager, d'ailleurs je ne comprends pas qu'on puisse opposer les 2 [suicide assisté et soins palliatifs]. Mais des personnes qui souhaitent en finir, aujourd'hui n'ont pas le droit, et donc moi ce que je voudrais, c'est simplement que ceux qui souhaitent que ça reste comme ça, comme c'est aujourd'hui, puissent continuer comme c'est le cas aujourd’hui, mais que ceux qui souhaitent pouvoir avoir accès au suicide assisté puissent y avoir accès."

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Actualités, Vers une loi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

Morin et Lagarde, candidats à la Présidence de l'UDI, soutiendront-ils une proposition (ou un projet) de loi pour le Droit de Mourir dans la dignité?

Élections au sein de l'UDI, round 2 !

Le 18 septembre, 21 citoyens ont interpellés les candidats à la présidence de l'UDI pour leur demander leur position vis à vis du Droit de Mourir dans la Dignité et de prendre des engagements. Le premier tour de ces élections internes est passé, et il ne reste que 2 candidats : Jean-Christophe Lagarde et Hervé Morin.
 
Le Président élu de l'UDI sera connu le 15 novembre 2014.
 

Jean-Christophe Lagarde

Lors d'une rencontre à Vincennes, le candidat a répondu qu'il est favorable à une modification de la loi Léonetti, jugée "inacceptable" et favorable à une loi pour le droit de mourir dans la dignité, mais ne voit pas comment le texte peut être rédigé.
 
Pour information J-C. Lagarde a voté pour la loi Léonetti le 30 novembre 2004 et à voté contre la proposition de loi pour le droit de mourir dans la dignité, déposé par le groupe socialiste en 2009.
 
Si pour la loi Léonetti ce vote est compréhensible, malgré la position tenue aujourd'hui vis vis à de cette loi, celle-ci représentait en 2004 une première avancée. Et c'est avec le recul que le député s'est rendu compte que son application pose bien des soucis.

Mais que comprendre pour le droit de mourir dans la dignité? Qu'il est contre les textes qui ont été proposés et qui se ressemblent pourtant sensiblement, par le groupe socialiste et eelv à l'assemblée nationale, par des PS, PC, EELV, UMP, UDI au Sénat mais qu'il n'imagine pas non plus la rédaction d'un autre texte (car trop compliqué pour concilier toutes les possibilités) !
Bref, à moins d'une surprise, une belle parole politique sans acte derrière.


Hervé Morin

Hervé Morin est le seul des candidats à n'avoir pas répondu à l'appel que nous avons lancé, d'une quelconque manière (rappelons qu'Yves Jégo avait répondu via facebook, Jean-Christophe Fromantin par mail et Jean-Christophe Largarde lors d'une interpellation irl).

Il n'était pas présent dans l'hémicycle lors du vote de la loi pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ministre de la Défense de 2007 à 2010) ! Et s'est abstenu lors du vote de la loi Léonetti.

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

04/10/2014

Réponses des candidats à la Présidence de l'UDI sur le Droit de Mourir dans la Dignité

 

166785024.png Le 18 septembre, avec 20 citoyens, nous avons adressé un appel aux candidats à la présidence de l'udi sur le droit de mourir dans la dignité.

Voici leurs réponses (classées par ordre de réception).

 

 

Les éléments questionnés

  • L'accès aux soins palliatifs
  • La position par rapport à la loi Léonetti
  • La position envers une loi pour le droit de mourir dans la dignité

 

Les réponses des 4 candidats à notre appel

Yves Jégo et Chantal Jouanno, réponse sur facebook

  • Le développement des soins palliatifs doit devenir une "ambition nationale"
  • La loi Léonetti doit évoluer
  • "Une commission pluridisciplinaire sera nommée afin de définir la position de l'UDI" sur les politiques entourant la fin de vie.

Jean-Christophe Fromantin, réponse d'un de ses collaborateurs, par mail

  • "Favorable au développement des soins palliatifs"
  • Il est également "favorable à la loi Léonetti votée à l'unanimité en avril 2005".

Jean-Christophe Lagarde, réponse orale, à l'occasion d'une réunion UDI à Vincennes

  • La loi Léonetti doit être changée "il n'est pas possible de laisser mourir les gens de faim et de soif"
  • Concernant une loi pour le Droit de Mourir dans la Dignité "Elle est nécessaire, mais je ne sais pas comment l'écrire. Il n'existe pas de loi parfaite et celle-ci est compliquée à écrire".

Pas de réponse d'Hervé Morin à ce jour

 

Et après?

L'UDI est en processus d'élection interne, le nouveau chef de parti sera connu le 15 novembre. Comme vous pouvez le lire au moins l'un d'eux a pris un engagement et un autre a pris parti favorablement. En fonction de l'issue de cette élection, il faudra rappeler ces engagements au nouveau chef de l'UDI.

Ces réponses, laissent entrevoir la possibilité d'un dialogue au sein de l'UDI. Et plus important encore, nous avons eu de nombreux soutiens de citoyens, de militants et sympathisants UDI, dont de nombreux jeunes.
Le texte a été partagé plus de 200 fois, notamment sur la page FB UDI jeunes, sur le twitter et le fb de plusieurs fédés délégations jeunes.

Si nous savons déjà et sommes convaincus que la question du Droit de Mourir dans la Dignité dépasse largement la logique partisane et concerne tous les citoyens, ce résultat montre que nous devons continuer à sensibiliser et à susciter le débat. 

Nous trouverons des personnes aux valeurs humanistes dans et en dehors des partis.

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |