Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/05/2015

Le temps est venu d'écrire aux Sénateurs...

... pas pour leur souhaiter plein de bonheur en ce début mai, ou encore un bel été !
Mais pour réclamer un vrai débat sur la proposition de loi Léonetti/Claeys !
Le texte arrive en juin au Sénat.

Le texte de loi Léonetti Claeys arrive au Sénat

Pour rappel le texte est passé à l'Assemblée Nationale et a été adopté, il a été débattu en commissions affaires sociales du Sénat le 15 avril 2015 et devrait être présenté au vote en juin au Sénat.

Ce texte, contrairement à celui qui n'a jamais été jusqu'au vote, du groupe écologiste, n'apporte quasiment pas d'avancées. Il réaffirme la nécessité de développer les soins palliatifs, sans apporter de solutions. Il réaffirme les directives anticipées (qui existe depuis 2002) en les rendant contraignantes à condition que l'équipe médicale les juge appropriées... réaffirme le droit à la sédation profonde (légale sous le nom de sédation terminale depuis 2005)... et inclut l'alimentation et l'hydratation dans les traitements... pour moins choquer les patients et la famille lorsque décision sera prise d'arrêter les "traitements" !


Bref ! Un texte qui réaffirme la loi Léonetti de 2005, en n'apportant aucune solution :

- ni directives anticipées contraignantes et opposables

- ni aide active à mourir

- ni plan de développement des soins palliatifs

- ... bref... rien qui ne soit fait pour le patient !

 

Lire le billet du Sénateur UDI des français à l'étranger, Olivier CARDIC :

" Faudra-t-il attendre encore 10 ans pour débattre du droit à mourir en France dans la sérénité et nous permettre de disposer d’une législation qui tienne compte du principe républicain de liberté? Je ne m’y résous pas. "

 

Le 15 avril, en commission des Affaires Sociales, où était interrogés Alain Claeys et Jean Léonetti, a été également nommé le nouveau rapporteur de la loi au Sénat : François Pillet, Sénateur UMP du Cher ! Qui en 2011 (25 janvier) avait voté contre le texte pour une aide active à mourir... bien entendu !

 

Comment vous faire entendre de vos Sénateurs?

Débuter en leur demandant de brancher leurs sonotones...  (oups !)

Puis en leur écrivant, vous trouverez les comptes twitter et les adresses mails du sénat sur ce fichier. Il se présente ainsi :

  • département
  • prénom / nom
  • date d'élection
  • parti
  • adresse mél
  • compte twitter
  • vote de la loi sur l'euthanasie, le 25 janvier 2011
  • courrier réponse à l'ADMD, lors de la campagne présidentielle 2012

Comment contacter les sénateurs

  • par lettre personnalisée : pour avoir une réponse
  • par mail pour plus de facilité
  • par twitter, facebook : aux yeux de tous

Pour plus d'infos retrouvez cet article sur "comment interpeller les députés".

 

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Actualités, Informations | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

Commentaires

Je milite pour une fin de vie choisie
j'ai adhéré à l'ADMD car dans ses statuts il est clairement inscrit RIEN SANS LA VOLONTE DU MALADE
mais grand malaise : des manifestations sont organisées avec pour theme "sauver Bonnemaison" et pendant 2 heures déclarer qu'il a eu raison d'avoir agit SANS les directives des malades ..reconnaissant ainsi que les médecins ont droit de vie et de mort sur leur patients

réclamer que les directives soient respectées et opposables à tous et en même temps déclarer qu'un médecin n'a pas a les consulter et peut abréger la vie!! - donc la prolonger - si il pense que c'est mieux ..

toujours militante pour une fin de vie choisie mais ne peut admettre qu'on ne respect pas les statuts
l'ADMD et ses cadres (délégués) ne peuvent défendre des "bonnemaison" même si on pense qu'il a peut être agit par compassion - cela veut dire à tous que nos statuts on s'en moque !



"

Écrit par : Gouyé | 04/05/2015

Les commentaires sont fermés.