Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/06/2016

Lancement de la 2ème édition de l'#AdmdTour

Après le succès du premier tour de France en 2015, pour informer sur les droits en fin de vie, les directives anticipées et le droit de mourir dans la dignité, l'#AdmdTour revient avec un nouveau parcours. 23 étapes et autant d'occasion de rencontrer les jeunes de l'ADMD et d'échanger librement sur la fin de vie.

Cette année, le lancement se fera Place de la Bastille, en présence de son parrain Olivier Minne, le dimanche 3 juillet. Un village associatif vous accueille de 11h à 17h, avec sans doute quelques surprises à découvrir sur place...

 

Le Lancement de l'#AdmdTour

Le 3 juillet 2016 à Bastille, de 11h à 17h, l'inauguration du bus aura lieu à 15h.

 

#admdtour,euthanasie,jeunes admd,droit de mourir dans la dignité,suicide assisté,fin de vie,mourir,choix,prochoix,dignité,loi fin de vie,léonetti,romero,jean-luc romero,christophe michel,mélanie raphaël,mélanie raphaël-béthune,anne hidalgo,tour de france

 

Les Étapes de l'#AdmdTour 2016 

  • Etape 1 > Paris > Village départ le dimanche 3 juillet 2016 de 11h à 17h > en savoir plus 
  • Etape 2 – Rouen – Lundi 4 juillet 2016, de 12h à 17h, Place Saint-Marc
  • Etape 3 – Le Mans - Mardi 5 juillet 2016, de 12h à 17h, Place de la République 
  • Etape 4 – Rennes – Mercredi 6 juillet 2016, de 12h à17h, Place de la République
  • Etape 5 – Nantes – Vendredi 8 juillet 2016, de 12h à 17h, Place du Commerce 
  • Etape 6 – Poitiers – Samedi 9 juillet 2016, de 10h à 15h, Place Notre-Dame
  • Etape 7 – Guéret - Dimanche 10 juillet 2016, de 11h à 16h, Au bord du lac de Courtille 
  • Etape 8 – Limoges – Lundi 11 juillet 2016, de 12h à 17h, Place de la Motte
  • Etape 9 – Angoulême – Mardi 12 juillet 2016, de 12h à 17h, Place Guillon 
  • Etape 10 – Le Porge – Mercredi 13 juillet 2016, de 11h à 16h, Aux bords des plages
  • Etape 11 – Pau - Samedi 16 juillet 2016, de 12h à 17h, Place Royale 
  • Etape 12 – Toulouse – Dimanche 17 juillet 2016, de 12h à 17h, Square Charles De Gaulle
  • Etape 13 – Narbonne – Lundi 18 juillet 2016, de 12h à 17h, l’esplanade du parvis de la Médiathèque 
  • Etape 14 – Uzès – Mardi 19 juillet 2016, de 12h à 17h, l’Esplanade
  • Etape 15 – Toulon – Mercredi 20 juillet 2016, de 12h à 17h, Place de la Liberté
  • Etape 16 – Villeneuve-Loubet – Vendredi 22 juillet 2016, de 12h à 17h, Parking de la Fighière avenue Eric Tabarly
  • Etape 17 – Aix-en-Provence – Samedi 23 juillet 2016, de 12h à 17h, Place Jeanne d’Arc à la fontaine Rotonde 
  • Etape 18 – Grenoble – Dimanche 24 juillet 2016, de 12h à 17h, Place Victor-Hugo
  • Etape 19 – Lyon - Lundi 25 juillet 2016, de 12h à 17h, Place Antonin Poncet 
  • Etape 20 – Clermont-Ferrand – Mardi 26 juillet 2016, de 12h à 17h, Place de Jaude
  • Etape 21 – Nevers – Mercredi 27 juillet 2016, de 11h à 16h, Place de la Resistance 
  • Etape 22 – Vesoul – Jeudi 28  juillet 2016, de 11h à 16h, Lac de Vesoul-Vaivre
  • Etape 23 – Strasbourg – Samedi 30 juillet 2016, de 11h à 17h, Place Gutenberg 

 

#AdmdTour, euthanasie, jeunes admd, droit de mourir dans la dignité, suicide assisté, fin de vie, mourir, choix, prochoix, dignité, loi fin de vie, léonetti, romero, jean-luc romero, christophe michel, mélanie raphaël, mélanie raphaël-béthune, anne hidalgo, tour de france

 

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

12/03/2016

L'épouse de Vincent Lambert nommée tutrice

 

Rachel Lambert, AFP, Vincent Lambert, Fin de vie, euthanasie, L'épouse de Vincent Lambert a été nommée tutrice, une nouvelle qui redonne de l'espoir, mais c'est à nuancer car ses parents ont déjà annoncé qu'ils feront appel.

 

Photographie : Rachel Lambert a été désignée, jeudi 10 mars, tutrice de son mari Vincent Lambert pour une durée de dix ans par le juge des tutelles de Reims (Marne). / AFP / PATRICK HERTZOG PATRICK HERTZOG / AFP

 

 

Désignée jeudi 10 mars tutrice de son mari, pour 10 ans, par le juge des tutelles de Reims, c'est un espoir pour le jeune homme en état végétatif. Car Rachel, son épouse, souhaite l'arrêt des soins, contrairement aux parents de Vincent Lambert qui se battent judiciairement malgré un jugement (jusqu'à la Cour Européenne des Droits de l'Homme) pour le maintenir artificiellement en vie. 

Depuis son accident en 2008, Vincent Lambert est l'objet d'un déchirement familial et judiciaire, souhaitons qu'enfin cette décision permettent un dénouement de sa situation.

 

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

21/02/2016

Le ministère de la santé ne porterait que très peu d’intérêt à ce que pense le public

 

comité national santé,le parisien, Thomas Dietrich, démission, fin de vie,euthanasie,santé,démocratie,"Le ministère de la santé ne porterait en fait que très peu d’intérêt à ce que pense le public sur des grands sujets de santé comme la vaccination, la fin de vie ou encore l’e-santé." C'est ce que révèle le Parisien, en annonçant la démission de Thomas Dietrich, Secrétaire Général de la Conférence nationale de santé (CNS). (citations de sa lettre de démission)

 

L'organe qui rédige des avis "indépendants" pour les parlementaires et le ministère... sous pressions !

Cet organisme composé de 120 membres issus du monde de la santé (professionnels, élus, labos, usagers...) doit rendre des avis indépendants pour les parlementaires et le ministère. Mais cet organe appartenant au ministère de la Santé recevrait, selon Thomas Dietrich, des pressions, lorsque ses avis ne seraient pas conformes aux attentes de celui-ci.

Une indépendance structurellement difficile, et dans les faits, lorsque la CNS rend un avis sur la fin de vie ou bien la vaccination, le cabinet du ministre demande à relire l'avis ou la hiérarchie demande de ne pas ébruiter la demande de débat autour de la vaccination...

 

L'opinion publique maltraitée

 

Thomas Dietrich affirme que le début de la disgrâce a été l'avis sur la "loi de fin de vie" qui n'allait pas assez loin.

Rappelons qu'effectivement plus de 90% des français sont favorables à une loi sur l'euthanasie, bien loin de la loi Léonetti/Claeys de 2016, qui renforce l'existant avec la sédation terminale et des directives anticipées non contraignantes, si le médecin les juge inadaptées, et non opposables.

Une opposition qui a continué avec "la volonté affichée d’organiser un grand débat sur la vaccination avait effrayé".

 

"la Démocratie dans le domaine de la santé n’est qu’une vaste mascarade montée par les politiques."

 

Lire l'article du Parisien

Écrit par Mélanie RAPHAËL-BÉTHUNE dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |